pokemon-event

Un site convivial sur les events de Pokémon avec des distributions gratuites, des échanges, des codes, des infos, des mangas...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 0:27

Je suis nul et j'ai pas beaucoup d'imagination voir rien du tout !

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 0:29

Je suis en train de bosser le chapitre suivant, j'espère que ça vous plaira. Je rentre dans certains concepts "étranges" mais bon, ça rajoute quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 0:31

Ca va rajouté un peu de peps !

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 0:53

Et un chapitre, un ! HYEI



Chapitre X

Riss regardait Raïka avec un air de totale incompréhension.

« Mon nouveau maître ? Qu’est-ce que ça signifie ? »

« Ca signifie, répondit Raïka, que Ropodus peut t’apprendre des choses que je ne connais pas. Tu es de type feu et moi, électrique. Il pourra donc t’enseigner des secrets que seul des pokemon feu connaissent. »

« Je veux bien, mais je travaillerai avec lui tout le temps ? » demanda Riss

« Non, non, rassure-toi. Je travaillerai avec toi le matin. Et Ropodus te prendra en charge l’après-midi. »

« Ca me va, si il peut me rendre plus fort. » dit Riss après réfléxion.

Ropodus avait assisté à ce court échange d’un air désintéressé. Ce genre de discussion puérile n’était plus de son âge. Il prit alors la parole.

« Bon je pense que nous sommes tous d’accord ! Tout ça m’a bien fatigué, je rentre faire une petite sieste et je reviendrai à l’heure. Au fait, ajouta-t-il soudainement à l’adresse de Riss qui sursauta, quand vous aurez le temps, visitez le Mont Abrupt… Un très bel endroit, j’ai de la famille là-bas. Mais peut-être vous l’ai-je déjà dit… »

Il fit volte-face et repartit lentement en direction du village. Raïka le regarda s’en aller d’un air amusé. Riss l’interrogea du regard.

« Tu sais, c’est quelqu’un qui a bien vécu. Il a beaucoup plus voyagé que moi et quand tu vois la vitesse à laquelle il bouge, tu peux te dire qu’il a consacré toute sa vie à ses aventures. Quand je suis arrivé ici, il m’a raconté de formidables histoires. C’est quelqu’un de très intelligent. Je crois qu’il vit ici depuis un peu plus de quinze cycles de saisons. Il t’apprendra des choses que moi-même je ne connais pas. »

« Si vous le dites… »

« C’est quelqu’un de très vénérable, et je te demanderai de le respecter autant que tu me respectes moi. »

« Oui. » promit Riss

« Alors, dit Raïka en tapant dans ses pattes, il ne nous reste plus qu’à nous mettre au travail. »

Ils commencèrent donc leur entraînement, pratiquant d’abord l’esquive des éclairs, exercice dans lequel Riss était presque parfait. Il y avait toujours un éclair qui le frappait et il parvenait à éviter les autres durant vingt minutes à présent.

« Tant qu’il y aura un éclair pour te frapper, tu ne seras pas prêt. » avait dit Raïka quand ils eurent terminé.

Puis ils passèrent au feu sur cible mouvante. Riss savait qu’il ne toucherait jamais son maître mais il savait également que Raïka lui faisait faire ça pour augmenter son endurance et sa vivacité. C’est donc de bon cœur qu’il envoyait ses flammes vers l’endroit où le Raichu se déplaçait. Ils répétèrent plusieurs fois ces exercices, en prenant, bien entendu quelques pauses pour grignoter une baie, entre autres.

L’après-midi, Raïka prit congé de son élève prétextant la volonté de se retirer pour méditer.

« Pourquoi ne restez vous pas pour regarder l’entraînement ? »

« Parce que je vais dans un endroit que j’affectionne particulièrement et parce que je fais confiance à Ropodus concernant l’enseignement qu’il te prodiguera.

« D’accord. » dit Riss, un peu déçu.

« Ne t’en fais pas, mon gars. Tu sais que je ne suis jamais loin. » dit le Raichu avec un sourire.
Il regarda ciel, puis reprit :

« Ropodus arrivera bientôt. Je vais m’en aller. Bonne chance, mon gars »

« Merci »

Puis Raïka s’en alla, partant de l’autre côté de la clairière, s’enfonçant profondément dans la forêt. Riss s’assit sur une vieille souche et attendit. Le temps s’écoula lentement, tant il était pressé et excité à l’idée de commencer les cours avec son nouveau maître. Celui-ci se faisait attendre. Cinq minutes passèrent. Puis dix. Au bout de quinze, Riss commença à s’impatienter sérieusement. Enfin, vingt minutes après l’horaire prévu, Riss entendit un bruit. Ropodus se montrait enfin.

« Je vous prie de m’excuser mon cher, mais ma sieste fut plus longue que prévu. » dit-il d’un ton détaché.

« Euh… oui, pas de problème, c’est normal. » balbutia Riss.

Ropodus resta un long moment à l’observer et Riss en fut mal à l’aise. Il se décida à prendre la parole d’une voix mal assurée :

« Il faudrait peut-être commencer, je pense… »

« Absolument ! s’exclama Ropodus avec une vigueur surprenante pour son âge avancé. Nous allons d’abord et avant tout commencer par parler. »

« Parler ? répéta bêtement Riss. Mais nous n’avons pas que ça à faire, il faut travailler, et durement ! »

« Sachez qu’on n’a rien de bon sans jamais tenter de parler. Si il vous est impossible de parler, vous pouvez employer des arguments plus frappants. »

Riss observa ce vieux pokemon déployer autant de sagesse. Mais, pensa-t-il en se reprenant, Raïka le lui avait décrit comme tel, il n’y avait donc rien à dire.

« Asseyez-vous » dit Ropodus.

Riss s’éxécuta, osant à peine respirer.

« Je commencerai par vous dire que je sais qui vous êtes. Je sais d’où vient votre famille et à qui elle remonte. Ce qui place encore plus de poids sur vos épaules. Et ça accentue le travail que vous devez accomplir ici. Le jeune Raïka m’a tout dit sur vous et ce qu’il a vu sur vous, je n’ai donc eu aucun mal à établir votre profil. Je sais que vous rêvez de puissance mais, et c’est honorable, pas pour votre but personnel mais plutôt pour vous protéger vous et vos proche. C’est une attitude digne de votre ancêtre. Mon père, qui a vécu sous son règne me racontait toutes sortes d’histoires. Et en me remémorant certaines anecdotes, je vois certains traits de caractère ressortir chez vous. »

En l’écoutant, Riss sentait la fierté monter en lui. Savoir que Raïka avait du bien de lui et avait vanté ses qualités auprès de Ropodus montrait que le Raichu lui accordait une certaine estime.

« Mais passons, reprit Ropodus, et revenons à l’essentiel. Maîtriser le feu qui coule en chaque pokemon de ce type n’est pas une mince affaire. Vous savez déjà cracher le feu, c’est une chose et j’ai entendu dire que vous produisiez des flammes remarquables. »

Encore une fois, Riss reconnut Raïka sous l’éloge de Ropodus.

« Cependant vos flammes sont basiques. Ce n’est qu’un feu ordinaire. Vous pouvez faire mieux en insufflant votre volonté et vos sentiments à votre feu. Ainsi, il aura des pouvoirs différents, pourra être plus ravageur, servir à un autre usage… »

« Et comment ça se fait, ça ? » demanda Riss, avide d’en savoir plus.

« Quand vous crachez vos flammes basiques, expliqua Ropodus, vous vous contentez de faire circuler votre flux de chaleur dans votre corps et vous le faites ressortir sous forme de flammes. Le fait d’insuffler sa volonté au feu conserve ce procédé mais vous devez en plus ressentir le feu dans chaque partie de votre corps. Ensuite vous vous concentrez sur une émotion, ou un sentiment et vous la faites parcourir votre corps en la mélangeant avec la chaleur. De plus, vous, et uniquement vous, verrez une certaine particularité dans vos flammes. »

« Laquelle ? » demanda impatiemment Riss.

« Vos flammes doublées d’une émotion auront le mérite de changer de couleur à vos yeux. Et si vous vous laissez posséder par le feu, elles seront tout simplement parfaites selon le sentiment. Mais je veux vous mettre en garde : ne vous laissez jamais posséder par un feu de colère, de haine, ou tout sentiment négatif. Ca vous consumerait de l’intérieur et annihilerait tout autre sentiment. Vous n’existeriez alors uniquement que pour faire subir votre colère à n’importe quel individu. Ennemi comme ami. »

Riss était à la fois excité et effrayé. Son feu pouvait devenir extraordinairement puissant. Mais il pouvait aussi détruire ce à quoi il tenait.

« Vous devez toujours trouver le juste milieu de l’émotion et ne pas tomber dans son opposé négatif. L’amour deviendrait la haine, la générosité deviendrait l’avarice, la joie deviendrait tristesse… »

Ropodus termina d’un ton presque triste mais Riss n’en perçut rien. Il réfléchissait à tout ça. C’était comme être sur une passerelle étroite au dessus d’un ravin sans fin. Si il tombait, il changerait pour toujours. Il devait atteindre l’autre côté (c'est-à-dire son but) en conservant un parfait équilibre. La tâche semblait ardue. Mais il lui restait une question.

« Si je commence à tomber du mauvais côté, ai-je la possibilité de revenir avant qu’il ne soit trop tard ? »

« C’est possible, en effet. Il vous faut quelqu’un avec vous. Et vous devez tenir à cette personne. Elle devra vous parler- je vous ai dit que ça résout pas de choses de parler. »

« Parler, je veux bien, mais pour dire quoi ? » continua Riss.

« Je vais vous expliquer ça en détail. Quand vous vous faites posséder par le feu, votre esprit se sépare en deux parties. La partie positive et la négative. Quand vous êtes possédé, la partie négative se développe et dévore, si je puis dire, la partie positive. C’est pour cela qu’il vous faut entendre des paroles qui stimuleront votre partie positive afin qu’elle résiste et conserve son intégrité. »

« Et si il n’y a personne pour m’aider ? »

Ropodus prit son temps avant de répondre. Il réfléchissait intensivement. Il dit enfin :

« Je n’ai jamais connu ou entendu parler de ce cas de figure. Le seul exemple que je pourrais vous citer, c’est celui d’un pokemon qui s’est laissé dévorer par la négativité et qui n’avait personne avec lui. On dit qu’il a essayé de s’aider lui-même mais qu’il n’a pas réussi. Il a été consumé par la tristesse… Si ça vous arrive, je crains que ce soit difficile voire impossible de vous en sortir. C’est un exercice très, très compliqué. »

Riss avait vraiment peur de ce genre de pouvoir à présent. C’était un pouvoir terriblement puissant mais qui comportait également beaucoup de risques. Ce que Ropodus dit ensuite accentua sévèrement ses craintes :

« Nous allons donc nous exercer à produire un feu de volonté. »

« Mais vous avez dit que c’était très risqué et… » commença Riss.

« Ne vous en faites pas, je ne vous laisserai pas vous faire posséder et ça n’arrivera pas de toute manière. Dans une situation comme celle-ci, vous ne risquez pas de ressentir d’émotion assez puissante pour vous faire dévorer. »

Il avança un peu vers Riss en rampant avant de poursuivre.

« Vous allez tenter de cracher un feu de joie. Je vais vous montrer. »

« Je croyais que vous étiez le seul à pouvoir en voir la couleur. » objecta Riss.

« Quand on maîtrise ceci comme moi, on peut rendre la couleur du feu visible aux autres. Ca m’a pris des années pour parvenir à ce résultat. » dit Ropodus avec modestie.

« Combien de temps ? »

« Environ, si je me rappelle bien, deux fois votre nombre de cycles de saisons. » répondit simplement le nouveau maître.

Riss fut estomaqué en entendant ces paroles. Deux fois sa vie ? Mais Kohto n’attendrait pas tout ce temps pour être libéré du joug de l’Héritier. En pensant à lui, Riss voulut en savoir plus :

« Dites moi, vous qui savez beaucoup de choses. L’Héritier a pris le pouvoir du temps de mon arrière-grand-mère. Comment se fait-il qu’il soit toujours en vie après tout ce temps ? »

Ropodus le regarda d’un air grave, comme pour lui reprocher d’avoir posé cette question. Le vieux visage le contempla longuement, le jugeant sûrement pour savoir si il était digne de savoir. Il consentit cependant à lui répondre.

« Je ne sais que très peu de choses à ce sujet. J’ai cependant entendu dire, au cours d’un de mes innombrables voyages que l’Héritier utilise des procédés psychiques noirs. Il a acquis des pouvoirs aussi étranges que nombreux au cours du temps. Certains d'entre eux lui ont sûrement permis de prolonger son existence plus longtemps qu'une vie normale. »

Riss ne répondit rien. C’était troublant. Il existait dans ce monde des choses qui le dépassaient et de loin. Ropodus s’éloigna un peu de Riss avant de dire :

« Allons-y mettons nous au travail ! »

Y reconnaissant une des phrases phare de Raïka, Riss se tint prêt pour assister à la démonstration de Ropodus.
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 15:12

Très bon chapitre et très bon entraînement pour Riss :awi:

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 20:01

Ca fait plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Dim 29 Aoû - 22:47

Bonne continuation pour ta fic !

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Lun 30 Aoû - 20:18

Merci Smile J'écrirai encore un ou deux (mais j'en doute) avant la rentrée et après ça deviendra un peu rare. P'tet un par semaine...
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Mar 31 Aoû - 0:33

Oui ! Je comprends que ça va devenir un peu plus rare.

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
messi06
avertissement 3
avertissement 3
avatar

Masculin Messages : 2043
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Jeu 2 Sep - 19:39

Dommage que tu ne veuilles pas en faire un manga, si tu sais dessiner! Ça fait un carton en ce moment le manga chez nous! (peut-être que tu veux, je ne sais pas ^^)
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Jeu 2 Sep - 20:41

Le dessin c'était mon truc il y a quelques années, je recopiais des perso de DBZ, j'avais un bon coup de crayon. Mais c'est une bonne idée. En tout cas, je sors mon prochain chapitre bientôt, j'ai encore pas mal à écrire si j'veux caser tout ce que je veux mettre.
Revenir en haut Aller en bas
messi06
avertissement 3
avertissement 3
avatar

Masculin Messages : 2043
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Jeu 2 Sep - 20:42

Hum ok ^^
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Jeu 2 Sep - 20:54

Ca sera le début des ennuis !
Revenir en haut Aller en bas
messi06
avertissement 3
avertissement 3
avatar

Masculin Messages : 2043
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Jeu 2 Sep - 23:30

Il faut bien qu'ils commencent un jour ^^
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Ven 3 Sep - 14:20

messi06 c'est une bonne idée de le faire en manga :awi:

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
messi06
avertissement 3
avertissement 3
avatar

Masculin Messages : 2043
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Ven 3 Sep - 17:41

Ça cartonne en ce moment et ça sera toujours mieux que d'en faire un roman! Pokémon est d'origine japonaise, a un dessin animé comme la plupart des mangas donc, à mon avis, il serait plus judicieux d'en faire un manga! Pokémon n'est pas fait pour être un roman!
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Ven 3 Sep - 20:18

C'est sûr! Y'a pas de pokemons sans images.
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Ven 3 Sep - 20:43

C'est vrai je n'ai jamais vu ça^^

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
messi06
avertissement 3
avertissement 3
avatar

Masculin Messages : 2043
Réputation : 5
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Sam 4 Sep - 0:42

Ouais, impossible! Imaginez si DBZ était un roman! Il serait franchement chiant!
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Sam 4 Sep - 22:02

C'est parce que ça a été fait sous forme de manga et que ça a eu tellement de succès que l'on ne l'imagine pas sous une autre forme.

En tout cas, le chapitre tant attendu. Un peu plus long que d'habitude mais c'est normal vu ce qu'il y a à dire. HYEI


Chapitre XI :

Un torrent de flammes rouge clair. C’est ce qui sortait actuellement de la bouche du vieux Ropodus devant les yeux ébahis de Riss. Le feu prenait une dimension gargantuesque. Il atteignait presque le sommet des arbres. Une telle puissance dans un si vieux corps. Le monde était décidément plein de surprises. Après cinq minutes de spectacle au cours desquelles le feu avait effectué d’étonnantes figures, la bouche de Ropodus se referma doucement, et le feu s’arrêta, laissant une forte chaleur dans l’atmosphère de la clairière. Ce n’était, bien sûr, pas gênant pour ces deux pokemon de type feu.

« Quand j’était dans mes beaux jours, dit le professeur, je gardais le rythme pendant presque une heure. Ce genre de choses est très simple quand on sait comment s’y prendre et quand on a le corps adéquat. Sachez que ce n’est pas donné à tout le monde de produire des feux de volonté. Seul les plus déterminés, mais surtout les plus forts y arrivent. »

« Vous pensez que… » commença Riss.

« Je suis sûr que vous produirez vous aussi d’incroyables feux de volonté. Vous avez ça dans le sang car après tout, en période de fête, Sim montrait l’étendue de son talent à sa cour. Et on disait que ses feux de volonté étaient tellement expressifs qu’ils parlaient presque. Je ne doute pas un instant que vous me surpasserez. »

Riss constatait que tout comme Raïka, Ropodus lui témoignait une grande confiance. Et il leur en était reconnaissant. Ils étaient les premiers à lui témoigner cet intérêt. En même temps, eux seuls savaient qui il était vraiment et ce qu’il signifiait pour toute la région de Kohto. Riss redescendit sur terre lorsqu’il entendit :

« A vous maintenant. »
Tous les muscles de son corps se figèrent et il tourna lentement la tête vers Ropodus.

« A…à moi ? »

« Absolument, mon cher, à vous ! » dit Ropodus avec enthousiasme.

Riss se tint un bon moment la bouche ouverte. C’était impossible, il ne pouvait pas faire ça. Ca demandait un trop gros niveau de puissance. Il s’apprêtait à faire part de sa réflexion à son maître mais celui-ci parla en premier.

« Nous savons pertinemment que vous n’y arriverez pas aujourd’hui. Ni demain même. Même si vous êtes brillant et que vos capacités sont supérieures à celles des autres, il vous faudra un sacré bout de temps avant d’y parvenir. Néanmoins j’ai confiance en vous et je sais que vous y arriverez un jour. »

A peine avait-il terminé sa phrase qu’il se mit violemment à tousser. Il était secoué d’une sévère quinte de toux. Riss se porta immédiatement à son secours en tentant de le soutenir malgré la chaleur qu’il dégageait.

« Je vais bien, je vais…bien, ne vous en faites pas. » haleta-t-il.

Il se redressa légèrement. Cette crise l’avait manifestement bousculé.

« C’est normal vous savez, la vieillesse. On attrape toutes sortes de maladies. Mais vous seriez bien aimable d’aller, s’il-vous-plaît, me chercher une ou deux baies dans la cabane de ce cher Raïka. J’ai besoin d’un petit remontant. »

Riss s’exécuta promptement. Ce n’était pas le bon moment pour son professeur de tomber malade. Surtout que c’était un petit vieux attachant. Une affinité sûrement due à leur type commun…. Riss atteignit la cabane rapidement et, en posant sa patte sur la poignée, il réalisa que c’était la première fois, depuis qu’il connaissait Raïka, qu’il entrait dans la petite maison.

Il n’hésita pas longtemps à franchir le seuil de la porte. Le petit habitat ne comportait qu’une seule pièce. Dans le coin supérieur gauche, une petite couche constituée de couvertures servait de lit à Raïka. Au dessus, Riss remarqua une fenêtre qui donnait sur le terrain d’entraînement. En regardant au travers, il vit Ropodus, les yeux fermés, qui semblait lutter pour garder contenance. Il semblait pris de vertiges. Pas de temps à perdre. Il passa rapidement devant une petite bibliothèque ou le Raichu conservait des vieux livres. A droite de la porte se tenait un petit coffre qui renfermait toutes les baies de Raïka. Riss en prit deux bleues, celles qui redonnaient un peu d’énergie. Il sortit sans refermer la porte et retourna rapidement auprès de Ropodus.

« Merci mon cher » dit ce dernier en mangeant goulument les deux baies apportées par son disciple.

Riss l’observa longuement, tentant de détecter un signe de regain d’énergie. Lorsqu’il vit son professeur reprendre des couleurs, il soupira de soulagement.

« Nous allons reprendre où nous en étions. » dit Ropodus après un long silence réparateur.

Riss soupira à nouveau, d’agacement cette fois. Il pensait que le petit incident aurait fait oublier à son maître qu’ils devaient travailler. Ropodus entendit le soupir et rétorqua sans méchanceté :

« Allons mon ami ! Comment allez-vous nous délivrer du joug de cet impitoyable Héritier si vous ne voulez pas travailler ? Vous savez qui vous êtes ! Vous descendez de Sim !... »

Au moment où il prononça ces derniers mots, un bruit étrange comme une exclamation victorieuse étouffée retentit derrière Riss. Il se retourna comme un éclair. Ca venait des buissons. Pensant qu’il s’agissait de son imagination, il reporta son attention sur le discours du Volcaporod :

« …savez ce que vous avez à faire ! Nous débarrasser de cet usurpateur ! Alors je vous en prie, commençons ! »

Riss se mit en position et se concentra.

« Vous connaissez la théorie. Pour produire un feu de joie, laissez-vous envahir par le sentiment. Pensez à des gens, des choses qui vous rendent heureux. Puis laisser la tranquillement couler en vous. »

Riss se concentra davantage. Il se remémorait de beaux souvenirs. Le jour où Siko et lui sont devenus amis, le jour où il a apprit d’où il venait, le jour où Raïka avait dit qu’il l’entraînerait.
S’efforçant de ressentir ce bonheur par tous les pores de sa peau, Riss inspira et cracha le feu. Il regarda ses flammes. Aucun changement. Il interrompit son jet et regarda son maître.

« Je vous l’ai dit tout à l’heure, répondit Ropodus à la question muette de son élève. Vous n’y arriverez pas au premier essai. Je vais être franc avec vous. Les feux de volonté se produisent quand on est soudainement pris sous le coup d’une émotion. Ca ne se prépare pas comme vous le faites. »

« Alors comment avez-vous réussi à le faire ? »

« Ca, mon jeune ami, c’est la pratique au fil du temps ! » répondit gaiement Ropodus.

La pratique, le temps, toujours le temps. Sauf que le temps, Riss ne l’avait pas. Les choses, mais il ne savait pas quand, étaient sur le point de changer.

« Pourquoi on a passé du temps à étudier ça dans ce cas ? C’est une perte de temps si je ne peux pas y arriver maintenant… » dit Riss avec mauvaise humeur.

« Parce qu’il faut que vous en connaissiez la théorie, répliqua Ropodus. Croyez-moi, c’est une arme redoutable. En attendant, je vous entraînerai à autre chose. Vous devez apprendre à faire durer votre jet de flammes. Il doit dépasser les quinze minutes. Et j’améliorerai également la puissance de votre feu. »

« Ca je veux bien ! Au moins je pourrai m’en servir n’importe quand. »

« Pour tenir un jet de feu continu, vous devez en contrôler la puissance. Elle doit être stable et ne pas varier. Ni trop faible, ni trop forte. Sinon vos efforts seraient trop différents et votre corps en garderait des séquelles. Pour contrôler la puissance, vous vous devez de ne sortir que ce qui est nécessaire et augmenter l’intensité si il le faut. Tout ça doit être parfaitement dosé.
Savez-vous d’où vient notre chaleur ? »

«De là. » dit stupidement Riss en désigant une partie de son ventre.

« En effet. Cet endroit est la poche de chaleur, une partie du corps spécifique aux pokemon feu. Là-dedans il n’y a pas de feu. Juste du gaz à très haute température qui ne s’enflamme qu’au contact de l’air avec l’aide d’un petit quelque chose dans votre gorge qui donne cette propriété au gaz. Pour augmenter la puissance de votre feu, vous devez sentir le sentir au plus profond de vous et le faire sortir plus fort en le libérant de sa prison. Ce n’est pas la peine de forcer sur la gorge, elle n’est là que pour transformer votre chaleur. Tout part de la poche. Vous devrez juste un peu plus ouvrir la bouche.» conclut-il avec un sourire ridé.

« Je crois que je comprend. Et pour la longévité ? » interrogea Riss.

« Là, c’est différent, bien que tout soit une question de contrôle, répondit Ropodus. Vous devez maintenir la chaleur en vous et la sortir en suivant toujours le même niveau. Il vous faudra encore sentir votre poche et la chaleur qui y réside. Mais cette fois, contrôlez-en le flux. Je sais que vous savez déjà un peu faire tout ça, c’est instinctif chez nous. Mais je vous apporte quelques détails, en éclairant les zones d’ombre. »

C’était vrai, Riss savait tout ça depuis toujours, mais Ropodus lui avait apporté de précieuses précisions.

« Alors commençons par un feu puissant. C’est la base pour produire des feux longs. »

Riss se positionna et se concentra. Il ressentit immédiatement et intensément sa poche de chaleur et cela le surpris. Il ne pensait que cela serait facile. C’était peut-être dû aux indications de Ropodus. Il prépara ses flammes et cracha rapidement. Couvrant avec difficulté le bruit du feu, Ropodus cria :

« Maintenant, dilatez votre poche et libérez ce que vous possédez. Mais attention ! Ne vous lâchez pas complètement, ça peut faire mal ! »

Riss s’éxécuta et le feu doubla d’intensité. Les flammes grimpaient haut dans les airs et réchauffaient l’atmosphère.

« Bien, très bien ! s’exclama fièrement Ropodus. Du premier coup, c’est très impressionnant, mais je n’en attendais pas moins de vous ! Essayez de tenir le rythme le plus longtemps que vous pouvez. »

Riss se concentra encore plus sérieusement, sentant précisément l’endroit d’où venait le feu. C’était simple. Il maintint son jet cinq minutes puis referma la bouche, à bout de souffle.

« C’est un exercice difficile que vous venez de réaliser mon cher ! Peu de jeunes de votre âge y arrivent aussi facilement. Vous êtes décidément promis à un très brillant avenir. »

« Mais pourquoi j’ai tenu aussi peu de temps ? » demanda Riss.

« C’est un effort qui nécessite plus de force et de concentration, vous ne pouvez pas tenir aussi longtemps que si vous produisiez un feu normal, répondit Ropodus. Ce sera la même chose pour un feu de volonté. Et si vous alliez puissance et émotion, vous deviendrez très redoutable. Maintenant, faisons une pause si vous voulez bien. »

« Avec plaisir. » dit Riss en laissant échapper un soupir de soulagement.

Il prit le chemin de la cabane de Raïka afin d’y prendre une baie. Se sentant en faute, il jeta un coup d’œil à son maître mais il s’était soudainement assoupi. Pensant qu’il pouvait tranquillement poursuivre son entreprise, il franchit rapidement le pas de la porte. Il prit une baie bleue dans le coffre et la savoura en promenant son regard sur les étagères de son maître. Il y avait beaucoup de livres d’histoire. Ca semblait être la passion de Raïka. Il regardait distraitement les titres des ouvrages lorsqu’il tomba sur un livre sans titre. En observant celui-ci plus attentivement, il constata que ce n’était pas un livre mais une sorte d’album. Il le prit délicatement et le posa sur le lit. Il l’ouvrit sur un dessin. Il représentait le visage de Raïka mais un trait le séparait au milieu de haut en bas. Une partie souriait et l’autre avait un air triste. Riss ne comprenait pas de quoi il s’agissait. Se disant qu’il y reviendrait plus tard, il continua sa découverte des dessins. Mais autant qu’ils étaient, ils représentaient des paysages de toutes sortes. Des prairies, des montagnes, de lacs, des forêts se succédaient interminablement devant les yeux de Riss. Un éclair figurait en bas à droite de chaque dessin. Sûrement la marque de Raïka. Riss reporta alors son attention sur le premier dessin, celui du visage coupé en deux. Que pouvait donc en être la signification ? C’était obsédant et mystérieux. Entendant un bruit au dehors, Riss reposa précipitamment l’album à sa place, puis quitta la cabane en vérifiant que tout était normal. Raïka ne devait pas savoir qu’il était entré ici. Une fois sorti, Riss remarqua que son nouvel entraîneur était réveillé. Son sommeil avait duré à peine dix minutes. Quel étrange personnage. Il revient auprès de lui et attendit les consignes pour la suite de l’entraînement.

« A présent, la longévité. Vous connaissez la théorie. Retenez votre chaleur et ne sortez que ce dont vous avez besoin. Vous devez au minimum tenir quinze minutes vu votre potentiel. »

Riss obéit. Il cracha ses flammes et tenta de maîtriser son flux de chaleur. Mais il semblait instable et augmentait par intervalles. Tout en maintenant son jet, il tenta de se calmer et de s’imposer un rythme régulier. Il sentit sa poche se rétrécir et ses muscles se détendre. Son jet rétrécit mais il coutait à présent moins d’énergie. Il pouvait tenir longtemps comme ça. Il passa tranquillement le cap des quinze minutes et monta à dix-huit.

« Vous êtes décidément très impressionnant. Je n’ai plus rien à vous apprendre. Premier jour et on a déjà fini ! Je suis très content de vous. Néanmoins je continuerai à vous observer. Alors même heure demain ! »

Ils reprirent ensemble le chemin du village et se quittèrent à la place principale, chacun prenant le chemin de sa maison. Exténué, Riss rentra chez lui et s’écroula sur son lit, tombant dans les brumes du sommeil.

Le lendemain il se réveilla de bonne heure et avala un petit déjeuner consistant. A l’heure prévue, il se rendit chez Raïka et ils s’entraînèrent toute la matinée, les exercices étant à présent maîtrisés par Riss. Il s’agissait à présent de l’endurcir en changeant un peu les règles. L’après-midi, Ropodus prit la place du Raichu et observa Riss qui produisait de très beaux feux à présent.
Ils conservèrent ce rythme jusqu’à la semaine suivante. Jusqu’au jour où le destin de Riss commença à se mettre en place. C’était un jour exceptionnellement ensoleillé. Riss se rendit au terrain d’entraînement. Raïka l’attendait et le salua de la sorte :

« Tu sais, ce n’est pas poli d’entrer chez les gens quand ils ne sont pas là. »

Riss étouffa un hoquet de stupeur et se contenta de regarder son maître, attendant les réprimandes. Mais elles ne vinrent pas. Raïka dit simplement :

« Je ne sais pas ce que tu as vu et je ne veux pas le savoir. En tout cas, aujourd’hui je peux constater que tu as atteint un très bon niveau. Tu es devenu très fort, aussi fort que Mista je pense, termina-t-il avec un sourire. »

Riss sourit à son tour, content de ne pas se faire gronder par Raïka dont l’estime comptait beaucoup pour lui.

« Aujourd’hui on va faire les exercices normaux mais puissance deux. Je t’enverrai beaucoup plus d’éclairs et je me déplacerai. Sois attentif. »

Riss acquiesça et Raïka bondit dans un arbre. Le jeune Héricendre se plaça au centre de la clairière et attendit. Puis l’éclait vint rapidement. Trop rapidement. Tellement rapidement que Riss le reçut de plein fouet et fut projeté à terre. Il se releva aussitôt, prêt à continuer. Le suivant vint tout de suite après. La série fut longue et parut interminable. Quand Raïka cessa de baigner dans son halo jaune, Riss se laissa tomber sur sa souche, profitant d’un temps de répit. Il mangea la baie que Raïka lui avait tendue en regardant le ciel. Un étrange nuage lui rappela brutalement le dessin du visage coupé et Riss tenta inconsciemment d’en reproduire l’expression. Raïka, qui l’observait fit la grimace et une ombre passa sur son visage.

« Qu’est-ce que tu deviens ? » se dit-il en pensée.

Riss se leva alors et alla se placer au milieu des boules de bois. Raïka lui emboîta le pas et se plaça, comme d’habitude sur une des sphères. Riss cracha alors ses flammes qu’il avait appris à maîtriser avec l’aide et les conseils de Ropodus. Son feu était beaucoup plus vif et Raïka se concentra plus intensément pour échapper aux flammes. C’est alors que Riss innovant, sauta dans les airs tout en maintenant son jet et visa Raïka qui s’était encore déplacé. Il toucha le Raichu pour la première fois. Cependant, il avait au préalable diminué sa puissance afin de ne pas blesser son maître. Raïka recula de plusieurs pas, ses poils légèrement roussis. Un grand sourire illuminait son visage.

« Alors ça ! C’est exactement ce que j’attendais de toi ! dit-il tandis que Riss se posait légèrement à terre. L’innovation est indispensable en combat contre un adversaire dont tu ne connais rien. Mais ce n’était pas la peine de me réserver un tel traitement de faveur, je suis assez résistant, tu devrais le savoir. En tout cas je suis très… »

Raïka s’interrompit soudainement. Quelque chose se passait. Riss était devenu entièrement blanc. Sa silhouette changeait et s’allongeait. La lumière diminua avant de s’arrêter et Riss réapparut. Mais il n’était plus le même. Il avait grandit, son corps était plus long et une flamme était apparue sur sa tête. Il mit un certain temps avant de réaliser ce qui venait de se passer. Puis la surprise laissa place à une joie folle et il se mit à hurler :

« J’ai réussi ! J’ai réussi ! »

Et il se mit à courir tout autour de la clairière de toute sa vitesse. Il était beaucoup plus rapide à présent.

« Merci Raïka, merci infiniment, je me sens tellement plus fort maintenant ! Je sens que personne ne peut me battre !»

« Je savais que tu y arriverais bientôt ! dit fièrement Raïka. Mais n’oublie pas qu’il existe des gens beaucoup plus fort que toi. Même plus fort que moi. »

« Vous avez raison, je me suis un peu emporté… Mais tout de même, c’est extraordinaire ! »

Il sautait sur place à présent. Il s’élevait de plus en plus haut, tout en crachant des flammes qu’il n’aurait pas été capable de produire plus tôt. Il vit alors des flammes rouge clair sortir de sa bouche. Un feu de joie. Son premier. Il comprit alors ce que Ropodus voulait dire. C’était le genre de pouvoir qu’il obtenait lorsqu’il était sous le coup d’une soudaine émotion incontrôlée. Il atteignait son plus haut point lorsqu’un cri retentit quelque part au loin. Cela semblait venir du village. Riss retomba délicatement sur ses pattes et lança un regard paniqué vers les arbres. Quelque chose n’allait pas. Raïka leva les yeux au ciel et vit que celui-ci s’était assombri. Voilà le moment que le Raichu redoutait tant.

« C’est aujourd’hui, n’est-ce pas ? »

Riss avait parlé d’une voix qu’il s’efforçait de rendre ferme malgré ses tremblements. Raïka acquiesça gravement et s’approcha de son élève. Il lui posa une patte sur l’épaule.

« Fais attention à toi, ce qui va se passer défie ton imagination. Ne fais rien d’imprudent. »

« Ne vous en faites pas pour moi. Je maîtrise mon feu à présent, peu importe leur nombre, je les ferai payer. »

Et il s’élança à toute vitesse entre les arbres, en direction du village, Raïka courant derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
algebo_oa
maitre ultime
maitre ultime
avatar

Masculin Messages : 3003
Réputation : 5
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 21
Localisation : Bonaugure

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Lun 6 Sep - 19:26

Merci pour la suite !!! Et désolé de n'avoir pas pu la lire plutôt car j'étais occupé^^

_________________
Je vous souhaite la bienvenue sur le forum:
-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Mar 7 Sep - 19:54

Je m'étonnais de ne voir aucun commentaire ! Tu as aimé ?
Revenir en haut Aller en bas
darklugia
modo
modo
avatar

Masculin Messages : 841
Réputation : 0
Date d'inscription : 30/01/2010
Age : 21

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Mar 7 Sep - 19:57

en va dire qu'ont est très occupé^^. c'est pas ta faute, tu est toujours aussi bien, si ce n'est mieux. C'est la faute de l'école qui nous donne des examen des le début.
Revenir en haut Aller en bas
Diego Armando
champion confirmé
champion confirmé
avatar

Masculin Messages : 1218
Réputation : 5
Date d'inscription : 23/03/2010
Age : 20
Localisation : Dans ta tasse de café

jeux
école des dresseurs école des dresseurs:
500/500  (500/500)

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Mar 7 Sep - 20:12

Ça y est? C'est déjà la rentrée pour les Européens? Moi j'attends jusqu'au 15 Septembre Razz

_________________


Cliquez, bande de fainéants! Merci. :noel:
Revenir en haut Aller en bas
BeN
champion débutant
champion débutant
avatar

Masculin Messages : 586
Réputation : 5
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 23
Localisation : Paradise City

MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   Mar 7 Sep - 20:19

Chanceux. Moi j'ai commencé dès Vendredi et on travaille déjà pas mal. En même temps, c'est la 1ère...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Guerrier Brillant et l'Héritier Noir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» peinture brillant, mat, opaque, satin ?
» Eldars Exodites
» noir mat brillant
» Je cherche du vinyl noir brillant et j'en trouve pas !!!!
» Cuir noir brillant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pokemon-event :: Spécial fan fics-
Sauter vers: